Biographie :

Guillaume Humery dit Yom (« jour » en hébreu) est né en 1980. La légende veut que Yom ait découvert sa vocation à 5 ans en écoutant « Pierre et le Loup » de Prokofiev. Démarre alors pour lui l’apprentissage de la clarinette classique qu’il complétera à l’adolescence par l’exploration des musiques klezmer d’Europe de l’Est. Celles-ci deviennent son terrain d’expression privilégié, mais il n’aura de cesse de les revisiter et de les mêler aux influences qui l’ont nourri à l’adolescence, le rock et les musiques électroniques. Entré à dix ans au CNR le conservatoire de musique de Paris, il en sort diplômé en 1997 et après avoir été membre du Klezmer Orient Express Moving Schnorers, Yom se dirige vers une carrière solo.

Son premier album « New King of Klezmer Clarinet » paraît en 2008. Il y enfilait avec aisance le costume clinquant de son idole, le gangster musical et grand maître ukrainien Naftule Brandwein, autoproclamé « King of Klezmer Clarinet ». En 2009, Yom se produit à la Maison de Musique de Nanterre en compagnie de Giora Feidman. Clarinettiste argentin, Giora Feidman est l'un des précurseurs du renouveau de la musique klezmer. De cette riche rencontre artistique en découle le magistral « Unue » paru en 2009, album de duos avec de remarquables musiciens de tous horizons (Denis Cuniot, Wang Li, Ibrahim Maalouf, Farid D…).

 

2010-2011 signe un nouveau tournant dans son parcours, la naissance de son groupe les Wonder Rabbis avec lequel Yom enfile un nouveau costume, celui d’un super-héros venu répandre son amour pour la musique, qu’elle vienne d’Europe de l’Est ou d’influences plus électriques et actuelles. En parallèle, les échanges avec Wang Li se poursuivent et donnent naissance à l’album « Green Apocalypse » (2012), véritable ovni musical et aboutissement esthétique et humain de leurs réflexions et inquitétude face aux ravages causés par l’homme à la nature. Tout en travaillant à de nouvelles créations avec des formations diverses (Le Silence de l’Exode, les Yiddish Cowboys…), Yom a retrouvé le chemin des studios pour enregistrer un album au son électro et puissant qui a vu le jour en Septembre 2013 sous le nom de YOM « The Empire of Love »."

 

 

Sources :

2014 Music Story - François Alvarez

Autobiographie - Yom